Le hasard fait toujours bien les choses.

J'ai rencontré Frank Turton en 2009 alors que je faisais un tour du monde. Je me suis arrêté par hasard au

"Daly Waters Pub", où il faisait son spéctacle tous les soirs pendant 4 mois.

La première chose que j'ai vu, était des poules traversant la route, un atelier avec un hélicoptère sur le toit et Frank assis à une table entrain de graver des pancartes en bois.

Je me suis dit : "On se croirait dans un film"! Aprés 5 minutes de discussion avec lui, Frank me parla de son rêve

(qu'il avait depuis bien longtemps déjà) de construire une péniche:  "Je veux vivre sur ce bateau avec mes poules, cultiver mes légumes et jouer de la musique pour les gens le long du fleuve Murray. Un vrai vagabond de la rivière!"

Je lui ai demandé quand voulait-il construire sa péniche. Il m'a dit: " Elle sera mise à l'eau dans 3 mois".

Aprés un temps de réflexion, j'ai décidé d'arrêter mon tour du monde et de faire un documentaire sur Frank.

C'était tellement beau de voir ce " jeune homme " de 68 ans, avec une flamme dans les yeux comme un enfant qui parle de son rêve. Je devais partager cette histoire en Europe, là bas où le rêve devient peu présent dans le quotidien des gens. Une vraie quête de la liberté! 

 

Aprés ça nous sommes partis chez lui à Paringa (dans l'état du sud), à 2000km du Pub Daly Waters. Je suis resté deux mois à filmer et à l'aider à construire son bateau. En Octobre 2009, le rêve de Frank devint une réalité.

S'en suit deux semaines incroyables à naviguer sur l'immense fleuve à bord du " Willitsinkorwontit" (estcequilvacouleroupas).

Ensuite j'ai quitté l'Australie pour revenir en France. Pendant deux ans j'ai repris mon travail de photographe sans pouvoir commencer le montage du documentaire. Etant toujours en contact avec Frank, j'ai décidé, en 2012 de retourner le voir pour filmer les changements dans sa vie. J'ai découvert une amitié vraiment forte entre nous, bien plus que je ne pouvais l'imaginer.

Il m'a fallu un mois de plus pour finir le tournage, 50 heures de rushes au total.

 

C'est en 2014 qu'à mon tour, je  mets " mon bateau à l'eau!"; le film est fini après plus d'un an et demi

de montage!

Interview - Radio Nova
00:00 / 00:00